Amas stellaires

Amas ouverts

Le double amas de Persée (NGC 869 et 884), pris le 8 août 2005 dans le Périgord. L'EOS 300D était au foyer du C8 avec son réducteur, l'image résulte de la composition de 7 poses de 2 minutes, sans guidage, à 800 iso. Le traitement a été effectué sous IRAF.

Pendant la nuit du 13 au 14 janvier 2007 à la montagne de Lure, j'ai pu photographié les amas ouverts Messier 36 et 38, dans la constellation du Cocher. Le mistral se renforçant, je n'ai pu capturer le troisème amas, M37. Dans les deux cas, 13 poses de 2 minutes sans guidage ont été additionnées sous Nebulosity.

Messier 11 est situé dans la constellation de l'Ecu. C'est peut-être le plus bel amas ouvert du ciel. Pour cette image, prise le 25 juillet 2008 dans le Périgord, j'ai additionné 13 poses de 4 minutes à 400 iso, effectuées par l'EOS 300D au foyer du C8 avec réducteur. L'autoguidage était assuré par le ST-4. 

Ce bel objet méritait bien un champ large ! Le voici trônant dans un fond d'étoiles très riche, parsemé de nuages sombres. L'image a été prise le 28 juilllet 2019 depuis le Périgord, elle cumule 126 minutes de pose à 400 iso avec l'EOS760D au foyer de la lunette WO98FLT.

Dans la constellation de la Poupe, tout près de Sirius, se trouvent deux magnifiques amas ouverts. Voici d'abord Messier 47, photographié le 12 février 2010. L'image résulte de la composition de 8 poses de 5 minutes à 800 iso. On discerne un halo bleuté au sud d'une étoile brillante, il s'agit d'un reflet.

La même nuit, j'ai pu photographier son voisin Messier 46. L'amas ne contient pas d'étoiles très brillantes, mais il est plus riche que Messier 47. En avant-plan, se trouve la nébuleuse planétaire NGC 2438.  A environ 6 minutes d'arc à l'est, on aperçoit la nébuleuse de l'oeuf pourri. Cette image résulte de la composition de 12 poses de 5 minutes à 800 iso.

L'amas M103 est un petit amas dans Cassiopée, évocateur d'un arbre de Noël de saison ! Je l'ai photographié depuis la montagne de Lure le 4 décembre 2010, au foyer du C8, l'image résulte de la combinaison de 13 poses de 4 minutes. Cette image résulte de la composition de 12 poses de 5 minutes à 800 iso.

L'amas M29, assez peu spectaculaire, est situé dans la constallation du Cygne. Cette image a été prise depuis le Périgord le 8 août 2011, la ST10 étant au foyer du C8. 5x1 minute en L, 3x1 minute en R, G, B.

L'amas M35, situé dans la constellation des Gémeaux, est accompagné du plus discret (et plus distant) NGC 2158. Cette image, prise depuis la montagne de Lure le 27 janvier 2014, est ma première avec ma lunette Williams Optics 98 FLT avec son aplanisseur. Elle résulte de 13 poses de 30 secondes en L, 5, 5, 4 poses de 30 secondes en R, G, B, binning 1. La ST10 était refroidie à -35°C.

M39 est un amas dans la constellation du Cygne. Il se détache sur une Voie Lactée très riche, avec quelques nuages sombres. Cette image a été prise avec la lunette WO98FLT depuis le Périgord, le 17 août 2014. Elle résulte de 13 poses de 30 secondes en L, 4, 5, 6 poses de 30 secondes en R, G, B.

Le célèbre et magnifique amas des Pléiades figure dans le catalogue Messier comme M45. Je l'ai pris avec ma lunette et l'EOS 760D dans des conditions trop difficiles pour lui rendre pleinement justice, en pleine ville. Malgré tout, les voiles qui entourent Pleione, Atlas, Alcyone, Merope, Asterope, Maia, Tagyeta, Cealeano et Electra sont bien visibles, ainsi que la petite galaxie PGC 13696 tout à droite de l'image.Le temps de pose est de 195 minutes à 800 iso, réparti sur deux nuits (19 décembre 2017 et 12 janvier 2018).

Messier 24 est l'une des entrées les plus curieuses de ce catalogue : en effet, ce n'est pas un véritable amas, mais simplement une partie plus dense de la Voie Lactée dans le Sagittaire. Cette image a été prise le 22 juillet 2019 depuis le Périgord, et cumule 55 minutes de pose à 800 iso avec l'EOS760D au foyer de la lunette WO98FLT. Elle est centré sur l'amas NGC6603, bien réel celui-là.

NGC6819 est joli amas ouvert situé à 7200 années-lumière dans la constellation du Cygne. L'image a été prise le 23 juillet 2019 depuis le Périgord, et cumule 70 minutes de pose à 800 iso avec l'EOS760D au foyer du C9.25EdgeHD.

Messier 26, dans la constellation de l'Ecu, est souvent oublié au profit de son superbe voisin M11. Il vaut tout de même bien une image ! Celle-ci a été prise le 5 août 2020 depuis le Périgord, malgré une Lune presque pleine et un seeing bien moyen (fwhm de 2.6''). Le temps de pose est de 60 minutes à 800 iso avec l'EOS760D au foyer du C9.25EdgeHD.

Plus tard dans la même nuit du 5 août 2020, mais avec de meilleures conditions (fwhm de 1.9'') et avec 81 minutes de pose, l'amas ouvert NGC 7086 se dévoile dans la constellation du Cygne, très richeen beaux objets de ce type.

L'amas ouvert M25 se situe dans la constellation du Sagittaire. Il compte au moins 86 étoiles, qui trônent sur un fond stellaire particulièrement riche, parsemé de nébuleuses obscures. L'image a été effectuée depuis le Périgord les 28 et 30 juillet 2021, et comporte 26 poses de 5 minutes à 800 iso à l'EOS760D au foyer de la lunette WO98FLT.

Amas globulaires

Voici, dans Pégase, l'amas globulaire Messier 15. Cette image, prise dans le Périgord le 20 août 2006, résulte de la composition sous IRAF de 8 images de 2 minutes à 800 iso, sans guidage. L'EOS 300D était au foyer du C8 avec son réducteur.

Dix ans après (14 août 2016), au même endroit, j'ai rendu une nouvelle visite à ce bel amas, cette fois-ci avec le C9.25 EdgeHD et la ST10.L'image provient de 26 poses de 1 minute en L, 11 poses de 2 minutes en R, 11 poses de 3 minutes en G, B. La fwhm est de 2.2".

L'amas globulaire Messier 2 (Verseau) a été photographié depuis la montagne de Lure le 9 septembre 2007. L'EOS 300D était au foyer du C8 avec son réducteur. J'ai additionné sous Nebulosity 17 poses de 90 secondes à 400 iso, sans guidage.

Sans doute le plus bel amas globulaire de l'hémisphère nord du ciel, voici l'amas d'Hercule M13. Il a été photographié depuis la montagne de Lure le 13 juillet 2009. L'EOS 300D était au foyer du C8 (sans réducteur). L'image résulte de l'addition de 24 poses de 150 secondes à 800 iso.

J'ai de nouveau photographié cet amas en juillet 2012, depuis le Périgord, à titre de baptême de mon C9.25. La ST10 était refroidie à -15°C. L'image résulte de 22 poses de 2 minutes en L, 7, 7, 9 poses de 2 minutes en R, G, B.

L'amas globulaire M10 est dans l'Ophiuchus. Il a été photographié depuis le Périgord le 19 juillet 2009 au foyer du C8 (sans réducteur).  L'image résulte de la combinaison de 20 poses de 90 secondes à 800 iso.

J'ai refait une image de cet amas, cette fois avec le C9.25EdgeHD et la ST10, le 30 mai 2015, lors d'une nuit calme, un peu ventée, et affectée par une Lune à de jours de son plein.Les images ont été acquises parallèlement à celles de M14. Il y a 11 images de 3 minutes (fwhm de 2.2"), 9 images de 3 minutes en R, G, B, le tout en binning 1.

Presqu'aussi beau que M13, même s'il est situé bas sur l'horizon, M22 a été photographié depuis le Périgord le 10 août 2009 au foyer du C8 (sans réducteur). L'image résulte de la combinaison de 14 poses de 120 secondes à 800 iso.

J'ai repris une image de ce bel amas avec le C9.25 EdgeHD et la ST10 dans la nuit du 24 au 25 juin 2016. Les conditions étaient excellentes compte tenu de la déclinaison de l'objet, avec un seeing moyen de 2.3'', avec des pointes à 2.0''. L'image résulte de 31 minutes de pose en luminance, 24, 30 et 40 minutes de pose en R, G, B.

M3 est un très bel amas globulaire situé dans la constellation des Chiens de Chasse. Il a été photographié depuis la montagne de Lure le 23 mai 2010, malgré une Lune envahissante, au foyer du C8 (sans réducteur). L'image résulte de la combinaison de 18 poses de 5 minutes à 400 iso.

M71 est un amas globulaire très peu dense en pleine Voie Lactée, dans la constellation de la Flèche. Cette image a été prise depuis la montagne de Lure le 14 juillet 2010, le C8 était muni de son réducteur. J'ai combiné 10 poses de 5 minutes à 800 iso.

La constellation d'Ophiuchus est riche en beaux amas globulaire. Voici M14, imagé depuis le Périgord le 27 juillet 2010 malgré une lune presque pleine. L'EOS 300D était au foyer du C8, 23 poses de 3 minutes à 800 iso

J'ai refait une image de cet amas, cette fois avec le C9.25EdgeHD et la ST10, le 30 mai 2015, lors d'une nuit calme, un peu ventée, et affectée par une Lune à de jours de son plein.Les images ont été acquises parallèlement à celles de M10. Il y a 11 images de 3 minutes (fwhm de 2.2"), 9 images de 3 minutes en R, G, B, le tout en binning 1.

M92 est parfois négligé, en raison de son encombrant voisin M13. C'est pourtant l'un des plus beaux du ciel boréal. Cette photographie date du 19 juillet 2010 et résulte de la composition de 29 poses de 2 minutes à 800 iso.

J'ai photographié à nouveau ce superbe amas depuis le Périgord, le 4 août 2014, lors d'une nuit très stable (seeing de 1.7"), cette fois avec le C9.25 EdgeHD et la ST10, refroidie à -20°C. J'ai effectué 6 poses de 5 minutes en L, 6, 4 et 5 poses de 5 minutes en R, G, B. L'est est en haut.

La même nuit du 19 juillet 2010, j'ai photographié M56, un petit amas globulaire dans la Lyre, lui aussi dans l'ombre d'un célèbre voisin. L'image résulte de la composition de 36 poses de 2 minutes à 800 iso.


Accueil

Musique

Astronomie

Mes images
Système solaire
Constellations
Amas stellaires
Nébuleuses
Galaxies
Voyage au Chili 2015
Voyage aux USA 2017
Liens astronomiques